07/12/2016 Jean-Marie CORRIERE

Vision, Ambition, Action… !

Notre vision ? Nous voulons changer le monde.

Nous voulons rendre le sourire à ceux qui nous entourent. Oui, nous savons, c’est une vision politiquement incorrecte. Souvent considérée comme mégalo et représentative d’un sentiment de toute puissance, taxée d’un besoin sans cesse renouvelé d’être au centre des attentions, la volonté de changer les choses qui nous dérangent n’a pas toujours bonne presse chez nos contemporains. Du moins, officiellement.

Dans le secret des confidences de nos amis entrepreneurs, nous pouvons vous annoncer qu’il n’en est rien et même, l’ambition retrouve enfin une place nécessaire au sein de nos sociétés.

C’est sûr, c’est encore difficile de l’avouer publiquement.

Et pour cause, cette vision là s’oppose immédiatement à une autre vision plus répandue officiellement, séduisante « a priori », indiscutable en France depuis la fin des années 80 et dont l’objet se limite plutôt à la réussite personnelle.  Obtenir des succès, faciles de préférence, comme nous le propose notre représentation poussiéreuse des « Self made men », comme nous le propose encore notre représentation simplifiée des « plates formes technologiques » et du « big data », nous empêche de construire sur le dur et développer nos entreprises dans la durée.

Dans le cadre de nos missions depuis plus de dix ans, nous avons été souvent confrontés à une absence de vision entrepreneuriale, énoncée clairement, incarnée dans son application.

Entreprendre, c’est créer et créer, c’est entreprendre.

Entendons nous bien : la posture entrepreneuriale ne s’exprime pas uniquement dans l’entreprise au sens de la structure juridique.

Nous rencontrons des dirigeants, des créateurs, des managers, des politiques, dont l’ambition est de créer, de développer, de pérenniser.

Un Président d’association, un artiste, un chef de projet, est souvent animé d’une posture entrepreneuriale, sans même y penser. Et puis, ils n’ont pas souvent envie de le reconnaître et là pour le coup, nous les comprenons tout à fait.

Clairement, comment accepter d’endosser publiquement un costume trop souvent lié à des représentations sociales où le sens, l’éthique, la responsabilité, ne sont en rien évidents. Là dessus, les affaires « leaks » en tout genre viennent encore renforcer cet effet collatéral.

Nous sommes tous porteurs d’une ambition trop souvent renoncée.

Alors pour commencer à révolutionner la planète, nous vous proposons de libérer nos forces vives. Nos entrepreneurs, nos créateurs, qu’ils soient Chefs d’entreprise ou Dirigeants de grands groupes, Managers d’équipe, Chefs de projets, Volontaires de tout poil…. Individuellement et intuitivement nous résistons aux standards internationaux et sommes régulièrement critiqués pour cela. Cette attitude individuelle pourrait bien aujourd’hui être une opportunité à améliorer collectivement notre productivité.

L’OCDE, via son rapport le dit : la productivité mondiale est en berne, du aux processus de contrôles et à l’organisation scientifique du travail, du aux « Bullshit jobs » que ces processus ont créé partout où ils ont été appliqués.

Une façon de relancer cette productivité serait de retrouver prioritairement ce qui nous anime, ce qui nous différencie. Nous avons tous des spécificités. Nous sommes uniques.

Nous proposons de revenir à l’essentiel. Ce qui vous fait lever le matin, ce pourquoi vous désirez vous battre dans votre projet, votre vision, votre ambition, pour y puiser le sens qui fera votre stratégie et vous permettra de communiquer en toute franchise avec l’ensemble de vos interlocuteurs.

Une vision partagée est le plus puissant des moteurs

En tant que Chef d’entreprise, tous les intervenants No Trouble le savent bien : Cesser de courir pour prendre le temps de réfléchir, de préciser, d’énoncer notre vision fait partie de nos responsabilités. Pour améliorer et augmenter l’efficacité de nos actions, la vision entrepreneuriale est essentielle.

Prenez rendez vous ou appelez nous